Le 4 janvier 2017 : Nous allons parler d’un séjour à Medellín

Medellín a un lourd passé et les séries télévisées se chargent bien de nous le rappeler. Mais tout cela est bien fini !aderev_colombie_choco_embera_metro_medellin Aujourd’hui, Medellín est une ville sûre, moderne, active et novatrice.

Pour faire des comparaisons, on pourrait dire que Medellín est à la Colombie ce que Barcelone est à l’Espagne (revendications indépendantistes en moins).

En plus, comme Medellín n’est pas encore dans les circuits des tours opérateurs, vous n’y trouverez pas foule de touristes ni de hordes de vendeurs ambulants qui vous assaillent.

  • Comment y arriver ?

Il n’y a pas de vol direct depuis la France. Air France vous conduira à Bogotá (ne passez pas par Caracas, ça craint !) ou à Panama Ciudad.

Vous pouvez bien sûr prendre un bus ou louer une voiture pour faire Bogotá-Medellín mais si votre séjour en Colombie est court, cela vous fera voir du paysage certes mais ce sera long.

Passer la frontière du Panama par voie terrestre n’est pas une mince affaire et cela comporte bien des risques, le Darien à traverser restant une des régions des plus dangereuses. Pour rejoindre Medellín un vol Panama-Medellín avec Copa Airlines est préférable.

Crédit photo : El Colombiano
Crédit photo : El Colombiano

Donc, le plus pratique, vous l’avez deviné, c’est l’avion d’autant qu’avec la compagnie Viva Colombia, les billets Bogotá-Medellín ne sont guère onéreux. Et vous pouvez les acheter en ligne depuis la France. Si vous vous y prenez à temps ou que vous êtes flexibles sur vos dates et horaires de voyage un aller-retour en été vous coûtera moins de 90 € par personne, bagage de soute et carte d’embarquement à faire imprimer au guichet inclus.

En sortant de l’aéroport international José-María Córdova qui est assez loin de la ville prenez un taxi. Le prix est forfaitaire et cela vous coûtera 65 000 COP. Ça fait beaucoup de zéros mais convertis, cela fait à peu près 20 €.

  • Où loger ?

Si vous êtes prévoyant, vous pouvez avoir réservé un hôtel depuis la France (c’est plus prudent si vos dates de voyage correspondent à la feria de las flores la première semaine d’août où là, tous les hôtels sont complets). Vous connaissez les sites, pas la peine de vous les indiquer !

Plus futé, vous pouvez avec ces mêmes sites réservez depuis Bogotá et là vous verrez que les tarifs en COP ne sont pas les mêmes qu’en euros ! Et si vous passez directement par le site de l’hôtel, les prix peuvent être jusqu’à 4 fois moins cher qu’au départ de la France. La différence vous paie votre vol intérieur !

Quels quartiers choisir ? Comme dans de nombreuses grandes villes latino-américaines qui ne sont pas les capitales, le « centre » n’est pas la zone idéale. Pensez que les distances sont longues, vous ne pourrez donc pas marcher pour aller d’un endroit à un autre. Il vous faut donc une zone tranquille, pas excentrée, avec à proximité des restaurants et plusieurs options de moyens de transports.

Le quartier où va la plupart des étrangers à Medellín, c’est le Poblado. Après, à vous de choisir l’hôtel en fonction de votre budget. Faites attention au bruit. Si votre hôtel se trouve à proximité d’une discothèque et que votre chambre ne donne pas sur une cour intérieure, ça risque d’être très bruyant à partir du vendredi soir malgré les promesses de double vitrage insonorisant.

aderev_colombie_choco_embera_medellin_hotel_dixUn hôtel avec un budget accessible ? Le « Dix Hotel », (prononcé Diks), à ne pas confondre avec « Hotel Diez » sur la Calle 10, pas loin d’une discothèque et de l’itinéraire suivi par le Rumba bus (discothèque ambulante) le week end mais moins bruyant que le « Art Hotel » une rue plus haut et surtout avec plein de restaurants en tous genres. Demandez une chambre qui ne donne pas sur la rue ! L’accueil est très sympa (comme c’est très souvent le cas à Medellín), les chambres sont spacieuses et propres, les lits confortables, le petit-déjeuner est très correct. Cerise sur le gâteau : vous pouvez vous absenter pour un séjour ailleurs tout en laissant des bagages dans une réserve sans risque et sans supplément. Une chambre double avec petit-déjeuner inclus vous reviendra à moins de 50 €.

Faites attention aux auberges de jeunesse du quartier : pour un confort bien moindre, certaines vous coûteront plus cher !

Si vous voulez vraiment être logé en centre ville pour admirer les statues de la place Botero, alors un hôtel s’impose : le « Nutibara ». Un hôtel un peu vieillot mais plein de charme et à l’architecture aderev_colombie_choco_embera_medellin_hotel_nutibaraextérieure majestueuse autour de 40 € la chambre. En plus, il dispose d’un restaurant et d’une zone en accès libre avec plusieurs options pour se restaurer.

Évitez les autres : vous y trouverez un accueil froid ou revêche et des services minables (poignées de fenêtres cassées, draps douteux, absence de draps, pas de clim malgré la surfacturation pour en avoir, petit-déj pas bon, pas copieux et en sus, plus servi après 9 h, etc.) dans des rues bruyantes, populeuses et sales avec hôtels de passe mais couleur locale et bon marché à moins de 20 € la chambre.

Sinon, vous avez aussi le quartier Laureles et la zone près du stade de football.

  • Que faire à Medellín ?

Il y a des guides touristiques sur Medellín.

aderev_colombie_choco_embera_medellin_place_boteroNous, on vous recommande plus particulièrement de faire le tour de la place Botero (faites attention : même en ville, on attrape des coups de soleil alors n’oubliez pas l’écran total, le chapeau et de boire : les vendeurs ambulants de la place vous proposent boissons fraîches et fruits, n’hésitez pas ! vous ne serez pas malade !) Profitez des statues et de l’ambiance des villes latino-américaines. Si vous êtes logés au Poblado, vous verrez des contrastes sociaux-culturels saisissants !

La visite du musée d’Antioquia s’impose, meilleure avec un guide (en espagnol)  : renseignez-vous au guichet car les horaires annoncés ne sont pas toujours respectés (Por favor, ¿a qué hora es la visita guiada ?).

Vous pouvez aussi passer une journée au parc Explora avec son aquarium mais ne manquez surtout pas le jardin botanique. Si vous le visitez début août pendant la feria de las flores, vous ne saurez plus où donner de la tête perdu au milieu des milliers d’orchidées de toutes sortes extraordinairement mises en scène. En plus, à cette époque, vous pourrez acheter aux stands exposés un tas d’artisanats de différentes régions de Colombie.

Le parc Arvi auquel vous accédez par le funiculaire vous permettra de faire différentes activités sportives. Génial si vous avez des enfants avec vous !

Vous pouvez aussi prendre le metrocable pour aller au parque biblioteca dans la comuna 13 mais allez-y plutôt accompagné et de jour (et n’oubliez pas que la nuit tombe à 18h quelle que soit la saison).

Une autre visite qui vous permettra de développer vos connaissances sur le passé de la Colombie, en particulier au sujet de la guerre civile, un sujet dont on parle peu entre Colombiens, le Museo Casa de la Memoria. L’entrée est gratuite. Sur internet, on peut faire une réservation pour avoir un guide.

Crédit photo : Ballet folklórico de Antioquia
Crédit photo : Ballet folklórico de Antioquia

Pour le soir, une sortie sympa : le ballet folklórico de Antioquia, un spectacle un peu cher : 90 000 COP (± 25 €) au deuxième rang, boissons en sus mais qui les vaut bien. Les billets s’achètent à l’avance aux guichets de la salle de spectacle carrera 42 au coin de la calle 8, à deux minutes de l’Hôtel Dix. Si vous y êtes logés, le soir vous pourrez y rentrer à pied même de nuit, même seul, sans aucun risque.

Autre attraction : prendre dans un bureau de tourisme ou une agence locale (vous trouverez le prospectus dans tous les hôtels) un tour guidé de la ville. Le départ se fait au parc Poblado du côté gauche du parc, dos à l’église. Ambiance sympa et une visite qui vous permettra de connaître les principaux lieux intéressants de Medellín.

Enfin, si vous n’avez pas le temps ou les moyens d’aller dans la zone du café, vous pouvez quand même aller dans une finca pour visiter une plantation, voir tous les processus d’élaboration, apprendre à déguster le café et acheter du café à un petit producteur, un des seuls petits à torréfier son café au lieu de le vendre vert à des grands acheteurs torréfacteurs européens pour des sommes modiques. C’est le « coffee farm tour ».

aderev_colombie_choco_agence_toucan_cafePour participer à ce tourisme solidaire, nous vous recommandons de prendre le tour auprès de l’agence Toucan Café à deux minutes de l’hôtel Dix carrera 41a à la hauteur de la calle 10. Des gens super sympas et une organisation irréprochable. Vous pouvez partager le tour avec d’autres personnes ou si vous êtes un groupe d’amis vous pouvez bénéficiez d’un tour personnalisé rien que pour vous (environ 45 € repas inclus)

Avec une agence, nous vous recommandons aussi la visite de Santa Fé de Antioquia (environ 45 € avec repas inclus) et avec une voiture de location ou un bus (pourquoi ne pas essayer une chiva) celui de Guatapé (environ 27 € repas inclus avec une agence). Une journée complète pour chaque et ça vaut le coup !

Enfin si vous avez le temps, vous pouvez aller un peu plus loin à Rio Claro. Une nature époustouflante avec des activités sportives et aquatiques !

  • Une autre activité : le shopping !

Il y a une multitude de centres commerciaux pour les classes sociales favorisées où vous retrouverez des marques connues, mondialisation oblige ! Le Centro comercial Oviedo par exemple (moins de 2 € pour y aller en taxi depuis le Poblado) qui a l’avantage d’être à côté de la librería panamericana si vous voulez fureter pour trouver des guides (rares en Colombie).

Crédit photo : BELLAS IMAGENES PARA COMPARTIR
Crédit photo : BELLAS IMAGENES PARA COMPARTIR

Faites un tour aussi dans les supermarchés comme ceux de la chaîne Éxito (du groupe Carrefour) avec à l’intérieur le Café Valdéz qui dispose d’une connexion WIFi gratuite. Profitez des étals de fruits exotiques pour découvrir à quoi ressemble el tomate de árbol !

Allez au rayon des cafés pour en acheter plusieurs paquets au lieu de le faire à l’aéroport : vous aurez plus de choix !

Achetez les délicieux dulce de leche, les gâteaux à la noix de coco, les pâtes de fruits à la goyave.

  •  Où manger ?

Goûtez à la cuisine traditionnelle.

Medellin est considérée comme étant la capitale gastronomique du pays.

La bandeja paisa, les arepas, les jus de fruits, les fruits : vous ne pouvez pas y échapper !

En boisson, testez l’agua panela (de l’eau chaude aromatisée au citron vert dans laquelle on dilue de la panela, un produit élaboré à partir de la canne à sucre avant de devenir le sucre).
On mange beaucoup de riz blanc et de blanc de poulet grillé à Medellín et peu de crudités !

Si vous voulez faire des économies : la cuisine rapide locale ou « internationale » vous permettra de vous alimenter pour moins de 3 €.

Les musées ont souvent un restaurant sur place : allez-y !  Cela vous coûtera un peu plus cher (5 à 9 €) mais les plats seront meilleurs.

Crédit photo : La Cantine Bistrot Francais
Crédit photo : La Cantine Bistrot Français

Et puis si vous avez la nostalgie d’une cuisine plus sophistiquée et plus variée mais bien plus chère (au moins 25 € sans la boisson), retour à la cuisine française. Nous avons bien aimé La Cantine Bistrot français (un restaurant tenu par un couple de français avec un vrai chef aux fourneaux) au coin de la carrera 33 et de la calle 7 et plus simple le restaurant Bonuar en face du musée d’art moderne situé à côté de l’hôtel Ibis, une atmosphère très sympa et leur vin blanc chilien au verre est fameux !

 

 

Voilà ! Si vous avez des questions, des tuyaux, des coups de cœur : n’hésitez pas à nous en faire part sur notre page Facebook !

La semaine prochaine : On vous parle des taxis …

(Remarque importante : les tarifs sont donnés à titre indicatif et peuvent évoluer !)